Auteur Sujet: Des idéologies de la sunrise.  (Lu 9801 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Des idéologies de la sunrise.
« le: 26 mai 2010 à 19:38:09 »
Voici un petit article pas étranger à Gundam puisqu'il est fait reference à 00, je le trouve interessant.

Citer
Si les shojo sont épargnés pour l'instant de cette influence de l'idéologie politique, des shonen (par exemple Dragon Ball et la saison de l'armée du ruban rouge) et des seinen, par contre, sont légions à revendiquer une identité claire et des convictions fermes. D'après différents sondages établi par des institutions publiques au Japon, la jeunesse est de plus en plus attirée par les idées des nationalistes qui utilisent le manga comme moyen de communication. Keroro est sans doute l'exemple le plus parlant en ce moment vu que c'est un dessin animé visant un jeune public (primaire, collège, lycée) mais qui exprime par certaines mises en scène, une adhésion envers un parti politique extrême (les épisodes où Keroro porte un uniforme rappelant fortement ceux des nazis, pour sauver le monde) et qui attire un nombre croissant de fans chaque année.

Les nationalistes appelés impérialistes au Japon, sont les partisans de l'empereur dont ils souhaitent avidement son retour au pouvoir et réguler le marché intérieur pour favoriser l'économie du Japon et des sociétés japonaises comme dans les années 60/70 (donc expulser par la même occasion les sociétés étrangères de leur territoire).
Des manga à but politique ou subtilement nommés à but intellectuel, ont pour crédo de mettre en parallèle dans des univers réalistes ou surréalistes, un Japon souvent dominé par l'occident ou ravagé par la guerre (manga Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa) où la prise de conscience d'une indépendance et d'une paix planétaire passeraient par un affrontement inévitable, Orient contre Occident.



Le manga Zipang de Kaiji Kawaguchi est sans doute l'un des premiers manga à avoir ouvertement mis en avant les idées dites ci-dessus. Pour ceux ne connaissant pas Zipang, il traite d'un bateau suréquipé en armements des forces marines japonaises contemporaines, qui se retrouvent projetés dans le passé au début de la seconde guerre mondiale. Ainsi commence pour l'équipage un terrible dilemme. Être spectateur du massacre de leur peuple ou modifier le passé pour éviter le pire ?

Bien que la trame principale puisse paraitre noble et réfléchi, l'auteur va tout au long de l'histoire mettre à mal les décisions qu'on prise les américains et les européens envers le peuple japonais. Le manga a été un best-seller au Japon et encore aujourd'hui, le manga est considéré par beaucoup de japonais comme historique. Le danger ? L'interprétation faussée d'un passé qui va véhiculer des idées préconçues pour contrôler plus facilement l'opinion public.

Passons à une œuvre beaucoup plus récente qui a battu des records ces dernières années. Il s'agit de la série animée, Code Geass Lelouch déclinée en deux saisons. En février 2008, la presse japonaise publie plusieurs articles sur la dangereuse montée des impérialistes au pouvoir et du nouveau visage politique au sein de l'animation japonaise. La série pointée du doigt aux moments des faits, fut Code Geass Lelouch et son créateur, Ichirô Ôkôchi. 
Pourtant la série a été élue, meilleure animé 2007 et 2008, par le public japonais. Mais ce n'est pas tout, elle a battu les audiences de Evangelion, Death Note et Naruto, en comparaison. 
C'est au studio d'animation Sunrise à qui l'on doit cette formidable œuvre avec Gorô Taniguchi à la réalisation et pro nationaliste par la même occasion. Le studio n'a jamais caché ses idées politiques puisque les dirigeants de la société les revendiquent haut et fort à travers leur plus grande licence qu'est Gundam.



Dans un futur lointain, les réalisateurs mettaient en avant deux Grandes Nations (toujours plus ou moins vague) à la recherche incessante du pouvoir pour conquérir les autres états (courses à l'armement, le nucléaire laisse place aux mobiles suits gundam, expansionnisme militaire, etc...). Mais dernièrement, Sunrise (City Hunter, Mai Hime, Inuyasha...) commence à montrer subtilement la menace d'un occident trop sujette à l'expansionnisme au détriment de la population des pays en développement. C'est bel est bien de Code Geass Lelouch dont il est question ici.

Dans l'anime, l'Occident y est montré sous les traits de l'Empire Britannia (qui est l'union de l'Amérique, l'Angleterre et l'Europe) qui envahit et asservit les autres pays. L'histoire nous emmène à suivre la vie de Lelouch Lamperouge, un étudiant originaire de Britannia vivant dans la 11e colonie de l'Empire (le Japon). Acquérant un pouvoir surnaturel qu'est son don de persuasion, il s'engage à stopper l'invasion de l'empire Britannia afin de créer un monde meilleur.

L'illusion d'une machination politique fictive permet au studio Sunrise d'être inattaquable juridiquement alors que la mise en scène des évènements se déroulant tout au long de la série y est affirmative et explicite sur certains points. Pour détruire Britannia, Lelouch va unir tous les pays d'orient (Chine, Russie, Arabie Saoudite et Afrique). Nous revoilà avec cette idée que pour un monde meilleur, une guerre opposant l'orient à l'occident est inévitable. L'influence politique et militaire dans Code Geass s'inspire énormément de l'Art de La Guerre de Sun Tsu qui amène une touche de réalisme saisissante sur fond de science-fiction/Mecha.



Ensuite, le même studio, s'est également lancé dans une série encore plus dénonciatrice avec Kidô Senshi Gundam OO. Plus de tabous et plus de détour. Nous suivons des terroristes portant le nom de Celestial Being, qui veulent combattre la folie des pays industrialisés afin d'arrêter les guerres qui détruisent l'économie des Sociétés. Ainsi, le personnage principal n'est autre qu'un arabe ayant perdu la foi, aux origines Kabyle portant le nom de code ; Setsuna F. Seiei.

Dans l'histoire de Gundam OO, le passé de Setsuna F. Seiei dénonce la corruption politique de l'Occident et les crimes qu'ils commettent dans les pays arabes majoritairement musulmans, en toute impunité. Cela apporte une véritable sensibilité plus qu'à travers le personnage de Crossroad Saji, étudiant japonais qui sera victime tout au long de l'histoire des actes des terroristes. Pour la première fois dans une série, nous suivons le point de vue de « terroristes » qui se révèlent être des résistants héroïques et téméraires. L'actualité politique internationale entre les problèmes arabo-musulmans et les pays industrialisés amenant à une guerre de pouvoir et d'idéologie, saisissent littéralement les spectateurs japonais puis occidentaux (suite aux licences dans les pays) dans ces révélations fictives.



Le personnage qui représente parfaitement le manège politique des Oligarques, n'est autre que l'immonde Ali Al Saachez. Secrètement à la solde des pays les plus riches, il a tantôt pour fonction d'envenimer les situations au Proche Orient en se faisant passer pour un musulman intégriste (relation avec le passé de Setsuna F. Seiei), tantôt pour la main exécutive de l'Occident afin d'éliminer les opposants politiques ou encore un mercenaire sanguinaire témoignant de la cupidité et de la corruption des plus hautes instances politiciennes occidentales pour assouvir leur pouvoir dans les pays en développement.

À la surprise générale, Ali Al Saachez dont le studio avait prévu de le faire mourir dès la première saison, lui donne encore plus de crédit dans la deuxième saison face à la popularité que rencontre ce personnage détestable. La série animée, Gundam Double O est l'un des volets qui a rencontré le plus de succès depuis la création de la saga. À tel point, qu'un film d'animation est en cours de production où les auteurs eux-mêmes ont fait part de leur désir de continuer à s'exprimer sur cette actualité si passionnante.



Cet éclairage sur la manière dont les politiciens utilisent les médias doit nous permettre de prendre du recul sur les gouvernements actuels. Aucun réseau n'est épargné pour contrôler l'opinion publique. Et les politiciens japonais n'hésitent pas à en user à tout va, comme dernièrement, avec un manga qui connait un grand succès auprès des jeunes : La Légende de Koizumi (l'ancien premier ministre japonais de 2001 à 2006). Mélangeant habilement sujets politiques, jeux de majong et humour à foison. Un manga et une série animée qui viennent à un moment opportun puisque le bonhomme compte peut-être mettre un terme à sa retraite pour revenir sur la scène politique. Donc simple coïncidence ou volonté d'attirer plus d'électeurs pour son parti ?
source : Article écrit par Reith Saji, rédacteur en chef de Adala News.
un lien vers l'article http://www.journaldujapon.com/2010/05/lengagement-politique-des-mangaka-contemporains-et-linfluence-sur-leurs-oeuvres.html

Faut il voir une théorie du complot dans ces animes à but divertissant?
Ces animes sont ils le symbole d'une envie de revanche vis à vis de l'occident?
à votre avis peut il y avoir un impact? on peut lire que la jeunesse devient de plus en plus nationaliste, c'est assez inquietant.
« Modifié: 26 mai 2010 à 20:23:56 par hebiko »
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Saga

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 4 156
  • Sexe: Homme
    • Cosmic-Era.com
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #1 le: 26 mai 2010 à 19:52:29 »
Citer
Keroro est sans doute l'exemple le plus parlant en ce moment vu que c'est un dessin animé visant un jeune public (primaire, collège, lycée) mais qui exprime par certaines mises en scène, une adhésion envers un parti politique extrême (les épisodes où Keroro porte un uniforme rappelant fortement ceux des nazis, pour sauver le monde) et qui attire un nombre croissant de fans chaque année.
Faux. Les uniformes portés par Keroro et son escadron sont des références aussi fréquentes qu'évidentes (elles devraient l'être pour quelqu'un connaissant le Japon et sa culture animée) à ceux du Duché de Zeon, dans la série Mobile Suit Gundam de 1979.
S'il est vrai que les uniformes de Zeon (et toute l'esthétique du Duché) font clairement écho au Troisième Reich, c'était dans une volonté d'identifier ce camp comme celui des méchants et de consolider la tyrannie de Gihren Zabi, dirigent de fait du Duché, qui galvanisait ses troupes en les persuadant qu'elles étaient "la race supérieure". Or, dans toute la postérité de Mobile Suit Gundam, chaque fois qu'un uniforme de Zeon apparaît, c'est uniquement en référence à cette série, point barre. Pas de téléologie, par de remontée jusqu'à la référence initiale. Pourquoi cela ? Parce que quand on fait référence à Zeon, on cherche à montrer Zeon, pas des Nazis.
Par ailleurs, et une fois cette hypothèse totalement fausse éludée, Keroro ne peut en aucun cas être rangé dans la catégorie des œuvres nationalistes et/ou militaristes pour la simple et bonne raison que les héros, l'escadron Keroro est un détachement d'envahisseurs venu conquérir la Terre, à commencer par le Japon.

Citer
Le manga Zipang de Kaiji Kawaguchi est sans doute l'un des premiers manga à avoir ouvertement mis en avant les idées dites ci-dessus. Pour ceux ne connaissant pas Zipang, il traite d'un bateau suréquipé en armements des forces marines japonaises contemporaines, qui se retrouvent projetés dans le passé au début de la seconde guerre mondiale. Ainsi commence pour l'équipage un terrible dilemme. Être spectateur du massacre de leur peuple ou modifier le passé pour éviter le pire ?
Il est incroyable que dans cet article aux références douteuses il ne soit jamais cité l'exemple ultime et avéré du nationalisme dans les manga ou dessins animés japonais : l'œuvre de Leiji Matsumoto. Yamato, c'est quand même pas neutre. Et c'était bien avant Zipang.

Citer
Bien que la trame principale puisse paraitre noble et réfléchi, l'auteur va tout au long de l'histoire mettre à mal les décisions qu'on prise les américains et les européens envers le peuple japonais. Le manga a été un best-seller au Japon et encore aujourd'hui, le manga est considéré par beaucoup de japonais comme historique. Le danger ? L'interprétation faussée d'un passé qui va véhiculer des idées préconçues pour contrôler plus facilement l'opinion public.
Il s'agit ici d'un problème d'éducation et de frustration d'une partie (j'évite de généraliser) de la population japonaise.

Citer
Passons à une œuvre beaucoup plus récente qui a battu des records ces dernières années. Il s'agit de la série animée, Code Geass Lelouch déclinée en deux saisons. En février 2008, la presse japonaise publie plusieurs articles sur la dangereuse montée des impérialistes au pouvoir et du nouveau visage politique au sein de l'animation japonaise. La série pointée du doigt aux moments des faits, fut Code Geass Lelouch et son créateur, Ichirô Ôkôchi. 
Pourtant la série a été élue, meilleure animé 2007 et 2008, par le public japonais. Mais ce n'est pas tout, elle a battu les audiences de Evangelion, Death Note et Naruto, en comparaison. 
C'est au studio d'animation Sunrise à qui l'on doit cette formidable œuvre avec Gorô Taniguchi à la réalisation et pro nationaliste par la même occasion. Le studio n'a jamais caché ses idées politiques puisque les dirigeants de la société les revendiquent haut et fort à travers leur plus grande licence qu'est Gundam.
La thématique de Code Geass est tout simplement le sentiment national japonais, oui. Code Geass est une œuvre nationaliste ? Oui. Son réalisateur aussi, oui ? Toutefois, il est à noter dans dans cette série, toute la mouvance nationaliste japonaise est manipulée par un Britannien (un Occiental, si nous voulons transposer ça dans le contexte actuel) qui n'hésite pas à sacrifier le peuple japonais qui lui est fidèle pour servir ses desseins de vengeance.
Ensuite, Code Geass est une œuvre clairement destinée à un public otaku. Et si l'on ajoute à ça son horaire de diffusion pour la seconde saison (tard dans la nuit), il est peu probable, et je l'affirme sans avoir aucun besoin d'aller chercher des chiffres, que Code Geass ait plus d'audience que Naruto.
Pour terminer, il faut aussi noter que les sondages de magazines comme Animage, Animedia ou Newtype, c'est-à-dire ceux qui élaborent les classements annuels pour les dessins-animés japonais, sont tout sauf le reflet d'une réalité quantitative. Ces magazines sont, de notoriété publique, à la solde de grands studios, dont Sunrise. Qui plus est, leur lectorat est avant tout constitué d'otaku. Bref, que Code Geass soit un exemple de poussée nationaliste dans l'industrie animée japonaise, oui. Qu'il soit une cause (et c'est ce que sous-tend cet article) de ce phénomène de société (dont critère quantitatif), c'est faux.

Citer
Dans un futur lointain, les réalisateurs mettaient en avant deux Grandes Nations (toujours plus ou moins vague) à la recherche incessante du pouvoir pour conquérir les autres états (courses à l'armement, le nucléaire laisse place aux mobiles suits gundam, expansionnisme militaire, etc...).
Les deux camps traditionnellement opposés dans la saga Gundam sont le gouvernement terrien et les colonies spatiales. Il ne s'agit jamais d'une guerre expansionniste, mais au contraire d'indépendance. Le conflit type de Gundam est un facteur de clivage classique de la science politique : le clivage centre-périphérie.

Citer
L'illusion d'une machination politique fictive permet au studio Sunrise d'être inattaquable juridiquement alors que la mise en scène des évènements se déroulant tout au long de la série y est affirmative et explicite sur certains points. Pour détruire Britannia, Lelouch va unir tous les pays d'orient (Chine, Russie, Arabie Saoudite et Afrique). Nous revoilà avec cette idée que pour un monde meilleur, une guerre opposant l'orient à l'occident est inévitable.
Ce parallèle est stupide. Et ce pour la simple et bonne raison qu'à l'échelle géopolitique mondiale, le Japon est clairement dans le camp occidental. Je défie n'importe quel expert en relations internationales de prétendre que dans un futur proche ou lointain, le Japon pourrait s'allier à des pays contre l'Occident tout entier. Avec la Chine, c'est impossible, elle a encore Nankin en mémoire. Avec la Russie, c'est les Japonais qui se souviennent des Kouriles. pour l'Arabie Saoudite et l'Afrique, ce sont des civilisations trop lointaines pour le Japon insulaire.
Encore une fois, Code Geass dépeint une guerre d'indépendance. Mais dire que cette série est en mesure de convaincre les Japonais ou de refléter une pensée existante parmi eux selon laquelle un choc des civilisations Orient-Occident (avec le Japon dans le camp oriental) est à venir, c'est faux.

Citer
Ensuite, le même studio, s'est également lancé dans une série encore plus dénonciatrice avec Kidô Senshi Gundam OO. Plus de tabous et plus de détour. Nous suivons des terroristes portant le nom de Celestial Being, qui veulent combattre la folie des pays industrialisés afin d'arrêter les guerres qui détruisent l'économie des Sociétés. Ainsi, le personnage principal n'est autre qu'un arabe ayant perdu la foi, aux origines Kabyle portant le nom de code ; Setsuna F. Seiei.
Celestial Being veut éradiquer la guerre par purs angélisme et idéalisme. Rien à voir avec des considérations économiques (au contraire, ce sont celles de leurs ennemis).
Setsuna F. Seiei est quant à lui Kurde.
Citer
Dans l'histoire de Gundam OO, le passé de Setsuna F. Seiei dénonce la corruption politique de l'Occident et les crimes qu'ils commettent dans les pays arabes majoritairement musulmans, en toute impunité.
Si Gundam 00 illustre bel et bien des conflits au Moyen-Orient (car la série se situe dans notre futur, et repose sur des projections somme toute crédibles des relations internationales actuelles), le passé de Setsuna a été brisé par un pays voisin, l'Azadistan, lui-même armé par la Ligue pour la Réforme de l'Humanité, le camp communiste-oriental dans la série.
Le monde de Gundam 00 est organisé comme suit : trois fédérations (dont une orientale) dirigent le monde et contraignent les "non-alignés". Certes, les trois fédérations sont initialement rivales, mais elles vont vite d'unir, et le conflit dominant va devenir celui des puissants contre les petits, encore que...

Citer
Cela apporte une véritable sensibilité plus qu'à travers le personnage de Crossroad Saji, étudiant japonais qui sera victime tout au long de l'histoire des actes des terroristes. Pour la première fois dans une série, nous suivons le point de vue de « terroristes » qui se révèlent être des résistants héroïques et téméraires. L'actualité politique internationale entre les problèmes arabo-musulmans et les pays industrialisés amenant à une guerre de pouvoir et d'idéologie, saisissent littéralement les spectateurs japonais puis occidentaux (suite aux licences dans les pays) dans ces révélations fictives.
... Gundam 00 traire surtout la guerre des "terroristes" de Celestial Being contre le monde entier, puisqu'ils tapent toute force armée, qu'elle soit gigantesque ou ridiculement modeste (exemple avec la bataille sur l'Île de Ceylan, au début de la série).
Par ailleurs, si on peut bel et bien qualifier Celestial Being de terroristes, il convient de faire quelques mises au point afin de montrer qu'avoir cette faction tenant le beau rôle dans la série n'est pas si immoral. En effet, dès le début, son idéal d'éradication de la guerre par la force est présenté comme paradoxal. De plus, Celestial Being ne s'attaque jamais aux populations civiles et, comme dit plus, s'oppose à toutes les forces armées du monde - elle n'est donc pas le bras armée d'un camp contre les autres.
Le deuxième partie du paragraphe cité ne voulant strictement rien dire, je ne la commente pas. Tout juste m'attarderai-je sur le terme "révélation fictive". Gundam 00 peut être considéré comme une œuvre de politique fiction d'anticipation, car elle se base sur la géopolitique actuelle. De là à lui imputer une volonté "révélatrice"... C'est prendre la crédulité du public japonais (ce qui n'est déjà pas très flatteur pour lui) pour une arrière-pensée des auteurs.


Citer
Le personnage qui représente parfaitement le manège politique des Oligarques, n'est autre que l'immonde Ali Al Saachez. Secrètement à la solde des pays les plus riches, il a tantôt pour fonction d'envenimer les situations au Proche Orient en se faisant passer pour un musulman intégriste (relation avec le passé de Setsuna F. Seiei), tantôt pour la main exécutive de l'Occident afin d'éliminer les opposants politiques ou encore un mercenaire sanguinaire témoignant de la cupidité et de la corruption des plus hautes instances politiciennes occidentales pour assouvir leur pouvoir dans les pays en développement.
Al Saachez n'est pas à la solde de l'Occident, mais du plus offrant, ou plus précisément de celui qui lui donnera le plus d'occasions de se battre. Qui plus est, dans les exemples ici cités, il n'a jamais été établi que c'est "l'Occident" qui était son commanditaire. Son seul commanditaire connu étant Alejandro Corner, lui-même n'étant pas représentatif de "l'Occident" (bien qu'il soit ambassadeur des Nations Unies, il sert son propre agenda de méchant à la conquête du monde).

Citer
À la surprise générale, Ali Al Saachez dont le studio avait prévu de le faire mourir dès la première saison, lui donne encore plus de crédit dans la deuxième saison face à la popularité que rencontre ce personnage détestable.
Citation à retrouver.
De ce que je sais, le réalisateur Seiji Mizushima voulait avoir dans sa série un méchant viscéral, à la limite de la caricature. C'est pour ça qu'il a gardé Al Saachez vivant.

Citer
La série animée, Gundam Double O est l'un des volets qui a rencontré le plus de succès depuis la création de la saga. À tel point, qu'un film d'animation est en cours de production où les auteurs eux-mêmes ont fait part de leur désir de continuer à s'exprimer sur cette actualité si passionnante.
Citation à retrouver - bis. Je n'ai vu nulle part que Mizushima et Kuroda (scénariste) avaient l'intention de continuer à incorporer l'actualité dans ce film, ce qui semple d'autant plus improbable pour qui a vu la série dans son entier vu que son intrigue n'a plus aucun lien avec une projection des problèmes internationaux actuels.
« Modifié: 26 mai 2010 à 21:00:55 par Saga »

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #2 le: 26 mai 2010 à 20:21:46 »
J'ai modifié.
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Jefferson

  • Membre du forum
  • *
  • Messages: 1 286
  • Sexe: Homme
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #3 le: 26 mai 2010 à 20:45:27 »
Déjà ce qu'il dit sur Gundam 00 est faux.

Citer
Nous suivons des terroristes portant le nom de Celestial Being, qui veulent combattre la folie des pays industrialisés afin d'arrêter les guerres qui détruisent l'économie des Sociétés.
Ils veulent combattre tous les pays qui font la guerre par soucis idéologique et pas économique.

Citer
Ainsi, le personnage principal n'est autre qu'un arabe ayant perdu la foi, aux origines Kabyle portant le nom de code ; Setsuna F. Seiei.
Comme l'a dit Saga, Setsuna n'est pas un kabyle, ni même un arabe je crois. L'auteur a voulu se faire mousser en utilisant un terme peu utilisé et inaproprié.

Citer
le passé de Setsuna F. Seiei dénonce la corruption politique de l'Occident et les crimes qu'ils commettent dans les pays arabes majoritairement musulmans, en toute impunité.
Ça montre comment va finir le monde musulman après épuisement des énergies fossiles.

Citer
Pour la première fois dans une série, nous suivons le point de vue de « terroristes » qui se révèlent être des résistants héroïques et téméraires.
L'auteur a une grande culture cinématographique. Rien que dans la franchise Gundam, l'AEUG dans Zeta, les pilotes de Gundam dans Wing,etc...

Citer
Ali Al Saachez.Secrètement à la solde des pays les plus riches
Secrètement à la solde de ceux qui l'embauche pour faire la guerre, principalement les innovades.

Et puis, vive le nationalisme japonais, à mort le monde occidental. Puisque rappelons-le, la finalité de Gundam 00 n'est pas de fédérer l'humanité au détriment des ethnies. Ironie

Hors ligne Tommy

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 242
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #4 le: 26 mai 2010 à 20:48:54 »
Pas mal de "coquilles", voire de conneries, dans cet article. Autant taxer d'"anti-occidentalisme" et de "nationalisme impérialiste" Code Geass ou Zipang peut paraître pertinent (même si je trouve l'argumentaire assez léger, et on est encore pas au niveau des manga ouvertement négationnistes de Kobayashi), autant essayer de faire de même avec Gundam 00  me semble aussi vain que ridicule. Setsuna est un Kurde, non?

Hors ligne Saga

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 4 156
  • Sexe: Homme
    • Cosmic-Era.com
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #5 le: 26 mai 2010 à 21:01:50 »
J'ai fait une réponse étendue (et encore, j'ai pas tout traité). Il faudrait la faire parvenir à l'auteur de cet article.
Et encore, il a pas encore été balancé sur MATA. Qu'il en profite tant que c'est le cas.

Hors ligne wildcard

  • Membre du forum
  • *
  • Messages: 7
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #6 le: 26 mai 2010 à 21:05:35 »
Utiliser Keroro  comme exemple pour montrer le nationalisme des auteurs, ça montre un peu leur manque de recherche .
Keroro c'est  un fan de Gundam, donc s'il porte des uniformes façon Zeon, c'est parce qu'il aime Gundam. Il véhicule pas forcément des idéologies nationalistes .

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #7 le: 26 mai 2010 à 21:08:07 »
Je n'ai pas lu Keroro donc je ne peux pas dire. Autant Code Geass ça m'a parut assez évident.
Mais Gundam 00 je n'ai pas eu cette impression de voir un conflit Orient/occident.
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Milo

  • Happy Feet~
  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 610
  • Sexe: Homme
  • 无问题
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #8 le: 26 mai 2010 à 21:41:11 »
Décidément ces sites soi-disant spécialisés sur le Japon se valent à peu près tous. Déjà que l'animation en général, c'est bien trop vaste pour être complètement traité, s'ils étendent leur délire à tout un pays ça ne peut être qu'assez chaotique. Surtout quand c'est pour ressortir des concepts désuets proches du péril jaune.

Et puis fuck les raccourcis quoi.
"J'adore trop les doubleurs japonnais de la nouvelle saison de ce manga."

« Ô, Hirondelle [...] » ಥ_ಥ

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #9 le: 26 mai 2010 à 21:51:37 »
Mais ça fait peur!

Des personnes qui se disent être des spécialiste du japon mais qui pense à l'occidentale et qui n'essayent même pas de vérifier ce qu'ils disent.
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG

Hors ligne LE Nelge

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 643
  • Win the yes need the no to win again the no
    • Sonotone Impérial (le groupe le plus talentueux du monde)
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #10 le: 26 mai 2010 à 22:10:45 »
J'ai pas tout lu, mais j'ai l'impression de lire un article sur le metal de par les raccourcis rapide et ridicule qu'il utilise.
LE Nelge. Get yours at bighugelabs.com" title="LE Nelge. Get yours at bighugelabs.com

C’est pas parce que les riches ont de l’argent qu’il faut qu

Hors ligne Milo

  • Happy Feet~
  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 610
  • Sexe: Homme
  • 无问题
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #11 le: 26 mai 2010 à 22:25:08 »
Ce ne sont qu'une bande de samurai nazis kamikaze qui bouffent des sushi au ptit dèj, écrivent en idéogrammes, vivent entassés comme des fourmis dans un milieu hostile, entourés de geisha-cyborg, de lycéennes nymphomanes et autres ninja oranges.

Quant à Gundam, c'est des robots, c'est donc la suite officielle de Goldorak, dont Télérama a déjà prouvé que c'était pure propagande nazi.
"J'adore trop les doubleurs japonnais de la nouvelle saison de ce manga."

« Ô, Hirondelle [...] » ಥ_ಥ

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #12 le: 26 mai 2010 à 22:56:49 »
Quant à Gundam, c'est des robots, c'est donc la suite officielle de Goldorak, dont Télérama a déjà prouvé que c'était pure propagande nazi.
Tu déconnes?  :14:
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne LE Nelge

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 643
  • Win the yes need the no to win again the no
    • Sonotone Impérial (le groupe le plus talentueux du monde)
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #13 le: 26 mai 2010 à 23:06:51 »
Putain, non mais confondre les Inrocks et Télérama, c'est pas sérieux. Quoique c'est pas si évident de faire la différence.

Un pote a fait un stage aux Inrocks, il a été vu comme un E.T. quand il proposait de sortir pour se renseigner sur un sujet. Au mieux les types passent des coups de fil et généralement se basent sur ce qu'ils trouvent sur le net pour pondre leurs articles (non non, pas comme point de départ pour savoir par où commencer). Le reste du temps, ils contemplent leur nombril et se complimentent entre eux. Le parisianisme n'est pas une légende, en tout cas dans ce genre de milieu.

Je présume que ce brillant article a été pondu en partie sur base de manga feuilleté à la Fnac et de résumés de série comme ceux qu'on trouve ici. J'entends par là que les résumé présents ici sont les points de départ pour ne pas déflorer l'intrigue. C'est pas suffisant pour pondre un avis argumenté, juste pour une première approche et susciter l'intérêt.
LE Nelge. Get yours at bighugelabs.com" title="LE Nelge. Get yours at bighugelabs.com

C’est pas parce que les riches ont de l’argent qu’il faut qu

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Des idéologies de la sunrise.
« Réponse #14 le: 26 mai 2010 à 23:16:46 »
Un pote a fait un stage aux Inrocks, il a été vu comme un E.T. quand il proposait de sortir pour se renseigner sur un sujet. Au mieux les types passent des coups de fil et généralement se basent sur ce qu'ils trouvent sur le net pour pondre leurs articles (non non, pas comme point de départ pour savoir par où commencer). Le reste du temps, ils contemplent leur nombril et se complimentent entre eux. Le parisianisme n'est pas une légende, en tout cas dans ce genre de milieu.

Mais dans quelle monde de dingue on vit?
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG