Auteur Sujet: Compte-rendu Mangazur  (Lu 9172 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Compte-rendu Mangazur
« le: 12 avril 2010 à 17:37:34 »
Il est dit qu'un aède, un barde ou une goze, se doit de narrer au monde les faits du quotidien aussi bien que les gestes des héros. Il est dit que l'Histoire est faite de contes, et que les contes sont faits d'exploits. Il était dit qu'un jour, je devrais une fois encore prendre la plume afin de vous restituer ceux des chevaliers de l'Ordre de l'AEUG, qui poussèrent leur épopée jusqu'à Toulon afin de convertir les foules à la passion du robot géant.

Vendredi 9 avril 2010 :

Par un miracle qui me coûtera certainement une partie de mon salaire, j'avais réussi à négocier la sortie de mon travail une heure avant son horaire contractuel. A 19h donc, je quittai l'effervescence d'une journée de dur labeur afin de rejoindre ma voiture, préalablement chargée de mes affaires de voyage ainsi que de mes maquettes. Aussitôt, je me dirigeai vers le quartier général de l'AEUG, la modeste demeure du sieur Saga en personne, où m'attendaient ce dernier ainsi que ses fidèles acolytes Milo et TheSpetsnatz1. Notre véhicule fut promptement rempli de divers cartons recelant autant de trésors de guerre que de vêtements de rechange, puis chacun prit sa place dans le Guncar, qui démarra dans un vrombissement de moteur tonitruant, digne du plus puissant bolidage.

Deux heures de trajet d'autoroute séparaient notre maison-mère montpelliéraine de notre destination toulonnaise. Nous occupâmes ce temps à deviser joyeusement en écoutant la désormais célèbre Compile des Hommes Virils, qui nous rappela avec force larmes l'apogée de notre quête grabelloise. L'appétit de nos guerriers commençait à se creuser lorsque nous arrivâmes à la Ciotat, où nous attendaient messires Clems05, Hebiko et Aer, partis plus tôt dans la journée afin de préparer notre pied-à-terre azuréen.

En effet, le sieur Clems nous avait cordialement invité à loger dans son fief familial, et quel fief ! Nous traversâmes littéralement une planète afin d'atteindre ce mas sublime aux senteurs estivales d'oliviers et de pins mêlées. Perdue au beau milieu d'une verdure silencieuse, sous la voûte étoilée qui avait pris place dans le ciel méridional au fil de notre voyage, la maison trônait, impériale, séjour des dieux digne d'une assemblée aussi prestigieuse que celle qui se formait en son sein.

Les occupants de l'endroit avaient si bien préparé notre arrivée que nous ne fûmes pas plus tôt sorti de la voiture lorsque la perspective d'un apéritif copieux se fit sentir. Le rosé coula à flots dans mon verre ainsi que dans celui de mes comparses les plus vaillants, tandis que d'autres lui préférèrent la bière, et que les petites natures se cantonnèrent au jus de fruit. La soirée s'approchait de la perfection, hélas entachée par un message arrivé tantôt de la part du chevalier Sleep, qui nous informait de son impossibilité de nous rejoindre à cause d'une grève du service ferroviaire... Après un moment de recueillement à la mémoire de notre vaillant compagnon, nous décidâmes de nous saouler en son nom, ce que je m'appliquai à faire avec mon enthousiasme habituel.

Les estomacs grondaient, aussi notre hôte Clems et frère Hebiko s'improvisèrent-ils chefs cuistots. La ripaille, ce soir-là, se composa de nems et de spaghetti bolognaise, menu qui peut sembler iconoclaste, mais qui n'avait d'autre vocation que celle de nous rassasier avant le départ à la guerre véritable. Et à ce titre, le repas fit si bien son office, qu'à son terme, nous fûmes nombreux à rejoindre nos chambres respectives. En effet, il était près de minuit, et moins de 6 heures nous séparaient du réveil imposé...

La suite demain^^
« Modifié: 12 avril 2010 à 17:44:15 par Mellorine »

Hors ligne G-00WDeathmes

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 2 564
  • Sexe: Homme
    • MAL
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #1 le: 12 avril 2010 à 17:59:18 »
Vivement la suite, je sens le récit trépidant en approche! :02:

Hors ligne ChaosLink

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 222
  • Sexe: Homme
    • Le blog sans nom
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #2 le: 12 avril 2010 à 20:08:22 »
Ha, j'ai hâte de lire le compte rendu de samedi pour savoir un peu ce qu'il s'est passé lorsque j'étais pas là et aussi le compte rendu de dimanche pour voir un peu ton point de vue sur la journée^^ Perso, j'ai adoré dimanche. Entre le blind test et le doublage d'anime parfois juste épique, avec Hebiko faisait si bien les voix féminines et Saga qui m'a vraiment impressionner sur le doublage. Par contre, j'aurais bien aimé entendre Aer un peu plus :11:
Par contre, je répète et insiste : il y a VRAIMENT trop de Saint Seiya dans le blind test. Parce que bon : trois extraits tiré du même film, avec le même perso et le même doubleur, avec trente secondes d'intervalles entre les dialogues, c'est un peu abusé quoi. Quand je rentrerais chez moi, dans mon petit bled perdu dans la montagne, je penserais à regarder et je vous dirais pour les formats audio pour Death Note et FMA.
"Alcohol is humanity's friend. Can I abandon a friend ?" ~ Yang Wen-Li

"l'AEUG est le plus grand club de partouze gay de l'otakusphère mondiale" ~ Mellorine

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #3 le: 12 avril 2010 à 20:19:47 »
C'est surtout clem qu'il faut remercier pour le repas, moi je n'ai fait que sortir les nem et les mettres dans le plat ( bon je les avais aussi choisis au magasin car je les connaissais)
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Sleep

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 267
  • Sexe: Homme
  • L'Amiral !
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #4 le: 12 avril 2010 à 22:45:32 »
A priori, le stand de l'AEUG a eu son petit succès, ca fait plaisir :01:.
J'attend la suite du récit avec impatience !
Merci d'avoir eu une petite pensée pour moi bande de soifard !

Mon p'tit weekend
[spoiler]Du coup moi, j'ai passé un weekend bien pourri avec réveil par l'alarme incendie le samedi matin agrémenté par un "HELP"d'un collègue ce matin pour que je vienne en catastrophe au travail pour l'aider alors que j'étais en vacance...
Le seul point positif c'est que j'ai avancé dans la réalisation de mon VF-25S.
Y'a pas à dire quel week-end de rêve, je remercie tout particulièrement la SNCF pour leur contribution.[/spoiler]


PS :

Mello t'as réussi à placer bolidage sans que ca fasse tâche  :tama2:

Décoré du "Worst Band Ever" (Je t'avais prévenu Mello !)

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #5 le: 13 avril 2010 à 09:55:25 »
Rassurez moi:
AUCUNE vidéo n'a été prise lorsque je doublait le chat hein?  :25:
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne G-00WDeathmes

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 2 564
  • Sexe: Homme
    • MAL
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #6 le: 13 avril 2010 à 10:47:15 »
Ho mais c'est interessant ça! :03:

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #7 le: 13 avril 2010 à 11:19:40 »
Rassurez moi:
AUCUNE vidéo n'a été prise lorsque je doublait le chat hein?  :25:
Tu fais bien de soulever la question, il faudrait s'occuper du montage des vidéos prises dans les différents événements depuis... Grabels xD

Qui est volontaire ?

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #8 le: 13 avril 2010 à 11:36:15 »
Milo est volontaire  :troll:
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #9 le: 14 avril 2010 à 16:13:04 »
Et sans plus attendre, voici la suite des aventures trépidantes de vos héros, les chevaliers de l'AEUG !

Samedi 10 avril 2010 :

A l'aube sonnant six heures au clocher le plus proche, le réveil retentit et tira les vaillants guerriers de la Confrérie de l'AEUG de leur repos salvateur. Enfin, il s'agit là uniquement d'une formule, car peu d'entre nous avaient réellement trouvé le sommeil. J'avais partagé la couche du sieur Saga qui, par un odieux concours de circonstance, avait, tout comme moi, oublié ou perdu son sac de couchage. Grelottant de froid, perturbée par la perspective de la conférence que je devais donner le lendemain devant 300 personnes, possédée par une chanson qui tournait en boucle dans mon cerveau et ne me laissait aucun répit, j'avais certainement dormi une heure tout au plus, entre deux ronflements de mon compagnon de chambrée. Aussi le réveil plus que le repos fut-il véritablement salvateur, car il sonnait l'heure de l'action, l'imminence de la bataille.

Quelques douches furent prises, quelques verres de jus de fruits furent fraternellement partagés, quelques commentaires sur notre état de fatigue furent grommelés, et nous partîmes courageusement affronter les quelques 35 kilomètres qui nous séparaient encore du Palais Neptune où nous étions attendus pour 7 heures du matin. Et nous arrivâmes à l'heure, après une demi-heure de conduite en pilotage automatique.

Déjà, la populace se massait aux portes du festival, tandis que nous pénétrions fièrement, nos cartons sous le bras, les remparts du palais. Et là, nous fûmes ébahis par le faste qui s'exhibait à nos yeux : l'endroit ne ressemblait en rien aux grands hangars sales et froids que nous avions habité lors de Japan Expo Sud. Au contraire, nous nous trouvions dans un véritable palace de quatre étages reliés par des escalators, tout de verre et de moquette paré, au plafond duquel se trouvaient accrochés de nombreux écrans plats qui diffuseraient, pendant l'événement, les horaires des activités proposées. La configuration originale du lieu ne se prêtait pas vraiment au type d'événement qui nous réunissait, mais il semblait évident que tous les efforts avaient été mis en œuvre afin d'optimiser l'espace.

Nous trouvâmes rapidement notre salle grâce aux bannières savamment conçues par le graphiste de l'équipe organisatrice, qui avait créé un logo AEUG dont les lettres semblaient attachées à une grappe de maquette (ce que je ne remarquai qu'à la fin du week-end). Située au deuxième étage, réservé aux jeux vidéo, elle comptait plusieurs tables aux angles impossibles, de nombreuses chaises, ainsi qu'un vidéo-projecteur accompagné de son écran : un véritable luxe que nous n'avions même pas demandé ! Bientôt débuta la phase la plus longue de toute exposition qui se respecte : la mise en place du stand.

TheSpet se concentra sur le fonctionnement du rétro-projecteur tandis que Milo s'affairait à accrocher des affiches Gundam aux murs. Hebiko installa son téléviseur ainsi que la Playstation 3 amenée pour l'occasion, quant à Aer, il m'aida à disposer les nappes et les divers artbooks avec son talent habituel. Saga et Clems pouvaient donc s'adonner pleinement à la confection de l'exposition maquettes, véritable atout esthétique du stand et objet de toutes les passions. Bien entendu, lorsque les portes de Mangazur s'ouvrirent aux manants à 9 heures, nous étions encore loin d'avoir finis. Mais à 10h30, lorsque débuta notre première animation, la salle était prête à accueillir les participants à l'atelier doublage.

Les volontaires furent nombreux à s'essayer à l'exercice, et tandis que je répétais dans ma barbe le texte de ma conférence, nombre d'entre eux souhaitèrent interpréter les scènes que nous avions préparées. La seule et unique scène tirée de Dragon Ball Z, opposant Végéta et Son Goku, connut un succès aussi retentissant que les hurlements des doubleurs amateurs qui s'en donnèrent à cœur joie lors de Kamehameha explosifs. La convention ne faisait que commencer, et déjà le public se pressait à notre rencontre, ravi de se voir proposé une activité aussi originale.

Lorsque celle-ci s'interrompit à midi, ce fut à votre servante d'entrer en scène. En effet, j'avais une heure pour prendre la parole devant 300 personnes, sur un sujet aussi complexe que "le charadesign dans l'animation japonaise". La salle était immense, la scène, pourvue d'un pupitre sur lequel je disposai l'ordinateur portable de l'AEUG, se garnissait d'un écran absolument gigantesque tel que je n'en avais encore jamais vu. J'avais préalablement testé le diaporama et éliminé une partie du contenu afin de tenir mon timing, je connaissais parfaitement mon texte et maîtrisais mon sujet, mais j'étais extrêmement stressée. Pourtant, ma voix fut sereine, mon débit constant, les notes d'humour glissées dans mon exposé trouvèrent leur public, de nombreux signes de tête du public montrèrent son assentiment et les applaudissements furent nourris. Finalement tout se passa pour le mieux et, à 1 heure, je rejoignis le stand avec enthousiasme, fierté et soulagement.

Une demi-heure seulement nous séparait déjà de l'atelier maquette. Les inscriptions avaient remportées un franc succès, et le maximum de 15 participants avait rapidement été atteint, si bien que nous ne savions pas comment nous pourrions recevoir autant de monde dans une pièce si modeste. Portes fermées, nous reprîmes quelques forces grâce au jus de fruit qu'Aer était allé chercher. Milo et Clems, partis eux aussi en expédition de chasse, eurent moins de chance et se firent arrêter à l'entrée du festival avec une baguette et un malheureux pot de rillettes, qui ne franchit pas l'entrée malgré l'intervention désespérée de Saga. C'est tout juste si nous pûmes rapporter une bonbonne d'eau afin de nous abreuver.

On cherchait manifestement à nous affamer par un odieux stratagème de siège, mais nous avions tout prévu. Nous avions acheté, avant notre départ, un plein carton de nouilles asiatiques aux crevettes, et celui-ci avait passé la porte du palais dans la plus grande insouciance quelques heures auparavant. Dès lors que notre soif fut étanchée, notre faim se fit grandissante, et Aer et Hebiko furent les premiers à prendre leur ration tandis que les préparatifs de l'atelier maquettes battaient leur plein. Mais au lieu des murmures de régal auxquels nous nous attendions, les deux lascars se plaignirent du caractère éminemment pimenté du repas et ne purent finir leurs bols. Les prenant pour des jeunes pucelles, je m'affairai aussitôt à préparer mon plat, et fut également brûlée au troisième degré lorsque j'ingérai la première cuillerée de sauce pimentée. Les nouilles étaient littéralement immangeables en l'état sous peine de contracter un ulcère, et je jetai subtilement mes restes dans une poubelle voisine.

L'atelier maquettes avait déjà commencé, et nombreux étaient le public qui s'y pressait, avec ou sans inscription. Nous dûmes refouler de nombreux individus tandis que nous nous occupions des participants qui, enthousiastes à la tâche et heureux de trouver un endroit calme et frais dans l'enfer de bruit et de moiteur qu'était devenu, en quelques heures, le palais Neptune, s'adonnaient avec joie au montage de modèles réduits.

Il faut dire que j'ai omis de vous parler d'un détail fondamental qui concentra une forte part de mécontentement au sein de l'ordre saint de l'AEUG. Devant la porte de notre salle, qui était située dans un renfoncement à peine visible du second étage, se trouvait une borne Wii dédiée... à un jeu de danse. Aussi notre couloir d'accès était-il perpétuellement bouché par une dizaine d'énergumènes se déhanchant sur Pump up the Jam et autre Cotton Eye Joe, dont les infâmes sonorités s'engouffraient allègrement, elles, par contre, jusqu'à notre havre de paix dédié à la guerre. Nombreux furent les visiteurs qui passèrent à côté de notre stand sans pouvoir y accéder ou sans même l'apercevoir. Nous fîmes le serment solennel de négocier le déplacement de cette borne ou, le cas échéant, de la bouger nous-mêmes le lendemain, sans plus de vergogne que les organisateurs n'en avaient eu en nous imposant ce vacarme assourdissant.

Malgré cette indisposition, qui coûta quelque popularité à notre place forte, l'atelier maquettes se déroula sans encombre et fit des émules. Nous eûmes des participants plus âgés que d'habitude, ainsi l'activité ne se transforma-t-elle pas en garderie comme c'est couramment le cas. ArchangeNoir nous aida à conseiller les participants, tandis que Zertock monta tranquillement un petit Exia au milieu des autres visiteurs. Hebiko tomba sous le charme d'une demoiselle qui customisa sa maquette de façon fort adroite, Clems et moi suivions le déroulement des opérations de chaque participant, TheSpet profitait du wifi pour combler son manque de connexion internet, Aer tenait l'accueil avec son affabilité naturelle, Milo ricanait avec son air blasé habituel, et Saga courait partout, répondant aux questions des visiteurs et aux interviews des associations.

Jusqu'à 16h30, où l'atelier maquettes devait laisser placer au blind-test des répliques. Là aussi les inscriptions avaient connues un franc succès, et tous les places étaient prises. Nous eûmes la joie de rencontrer Hare et Guu en personne, qui participèrent au jeu avec beaucoup d'humour. Très bientôt, un candidat montra sa suprématie : André, un expert du doublage dont nous espérons qu'il joindra bientôt ses forces aux nôtres dans l'accomplissement de notre grande destinée. Sans surprise, il remporta la victoire malgré les handicaps que nous lui imposâmes. C'était la première fois que nous avions de véritables connaisseurs en face de nous, et le plaisir du jeu n'en fut que démultiplié. Des lots prestigieux furent distribués au podium victorieux, tandis que les autres participants reçurent des cadeaux de consolation, maigre butin obtenu de l'organisation de Mangazur regroupant des stylos et autres merdouilles insignifiantes.

Les 19h fatidiques approchaient lorsque l'animation s'acheva. Peu avant la fermeture du salon au public, je décidai de faire un rapide tour des boutiques et autres stands présents, mais je ne trouvais guère d'objets intéressants à acquérir. Finalement, il y avait fort peu de marchands et l'espace d'exposition était considérablement réduit. Dépitée à la perspective de rentrer les mains vides au bercail, je rentrai au stand, où les préparatifs du départ se faisaient sentir. Ceux-ci furent prompts car on nous permit de fermer la porte de la salle à clef, et nous fûmes bientôt sortis du palais, avides de regagner nos quartiers de La Ciotat pour ripailler en toute impunité hors de ces murs hostiles.

La soirée se déroula comme la précédente, à ceci près que le repas fut concocté par une chaîne de restauration rapide américaine à la mascotte clownesque. Le rosé coula moins dru car la fatigue des guerriers était grande. Après avoir englouti leur repas, tous rejoignirent leur chambre dans un dernier sursaut d'énergie. Je tombai dans un profond coma dès que j'entrai en contact avec le lit.

La suite demain^^

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #10 le: 14 avril 2010 à 16:27:30 »
Lorsque celle-ci s'interrompit à midi, ce fut à votre servante d'entrer en scène. En effet, j'avais une heure pour prendre la parole devant 300 personnes, sur un sujet aussi complexe que "le charadesign dans l'animation japonaise". La salle était immense, la scène, pourvue d'un pupitre sur lequel je disposai l'ordinateur portable de l'AEUG, se garnissait d'un écran absolument gigantesque tel que je n'en avais encore jamais vu. J'avais préalablement testé le diaporama et éliminé une partie du contenu afin de tenir mon timing, je connaissais parfaitement mon texte et maîtrisais mon sujet, mais j'étais extrêmement stressée. Pourtant, ma voix fut sereine, mon débit constant, les notes d'humour glissées dans mon exposé trouvèrent leur public, de nombreux signes de tête du public montrèrent son assentiment et les applaudissements furent nourris. Finalement tout se passa pour le mieux et, à 1 heure, je rejoignis le stand avec enthousiasme, fierté et soulagement.

C'était pas vraiment le cas au début, mais assez rapidement du monde est venu.
En tout cas, bravo pour ta conférence, elle était très bien, je suis sans nul doute pas un expert pour faire une conférence, mais moi j'ai trouvé que tu t'es très bien sortit et qu'on risquait pas de s'endormir.
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #11 le: 14 avril 2010 à 16:37:45 »
héhé ça fais toujours plaisir de se replonger dans ces souvenirs d'il y a quelques jours.
La journée de dimanche sera encore plus passionnante à conter je pense.  :01:
Sachez le, une légende est née durant ce samedi: en effet clement et Milo ont fini ENTIEREMENT leurs nouilles super épicées.
C'est depuis ce jour qu'ils sont considérés comme l'exemple même de la virilité made in AEUG.

Au programme de dimanche, doublage de filles, de vierges, de chat. Blind test avec des vrais morceaux de Frosties dedans. Atelier maquette avec des enfants terribles ( à la table que je gérais. Mais je ne m'en plandra pas vu que j'ai reçu pleins de bisous de remerciements   :02:) ,une interview sur Japan FM de Saga( le nouveau Eric Zemmour/Stéphane Guillon) et la découverte d'une nouvelle réplique culte de gundam: " ce n'est pas un zaku, vieille branche"

J'ai aussi visité un peu les autres stand mais j'ai pas trouvé grand chose. Ma grande satisfaction sera d'avoir rencontré plusieurs personnes qui connaissaient plusieurs séries de la saga(dont G gundam, on a bien rigolé là dessus) mais aussi d'avoir découvert gunbuster via l'atelier doublage.
Moi aussi je me les suis gelé la premiere nuit ( la deuxieme j'ai eu l'intelligence de voler un radiateur). En plus étant asmathique, le pauvre gainax fag Aer a dû supporter mes rales toute la nuit, le pauvre  :24:. Par contre la deuxieme nuit aucun soucis. C'était vraiment un super endroit pour dormir.  :01:

 
« Modifié: 14 avril 2010 à 16:52:22 par hebiko »
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #12 le: 14 avril 2010 à 16:42:14 »
Sachez le, une légende est née durant ce samedi: en effet clement et Milo ont fini ENTIEREMENT leurs nouilles super épicées.
C'est depuis ce jour qu'ils sont considérés comme l'exemple même de la virilité made in AEUG.

J'ai aussi fini le pot que vous m'avez laissé, c'était épicé mais délicieux, j'ai pas pus tout finir, les trois quart m'on remplie l'estomac.
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG

Hors ligne hebiko

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 918
  • Sexe: Homme
  • Ben & Nuts
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #13 le: 14 avril 2010 à 16:45:37 »
J'ai aussi fini le pot que vous m'avez laissé, c'était épicé mais délicieux, j'ai pas pus tout finir, les trois quart m'on remplie l'estomac.
tu dis au début que tu l'as fini et après non, faudrait savoir.
Soit il reste plus rien et t'es un homme, soit il reste le bouillon voire encore des pates et ça veut dire que tu dois encore t'entrainer.
Viendez sur le chan! Serveur: irc.nanami.fr chan #aeug

Hors ligne G-00WDeathmes

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 2 564
  • Sexe: Homme
    • MAL
Compte-rendu Mangazur
« Réponse #14 le: 14 avril 2010 à 16:51:18 »
Quelles aventures! :tama2:
Ca me donne envie de parcourir 800km rien que pour vous voir! :03: