Auteur Sujet: Séries US  (Lu 18149 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Re : Séries US
« Réponse #30 le: 17 octobre 2012 à 20:03:47 »
Un petit up de ce topic, que malheureusement je suis un peu la seule à faire vivre alors que j'aimerais bien, moi aussi, qu'on me conseille quelques perles à côté desquelles j'aurais pu passer.

Voici deux séries qui sont actuellement au cours de leur seconde saison, et ça c'est toujours bien car cela signifie qu'elles ont plutôt bien marché en terme d'audience, et qu'elles auront peut-être la chance de bénéficier d'une vraie fin (pas comme Flashforward...). Vous avez très certainement entendu parlé de la première, mais il est fort possible que vous ignoriez totalement l'existence de la seconde, pourtant les deux séries nous offrent de bons petits suspens comme on n'en avait pas vus depuis quelques années.

En premier lieu, je vous parle du phénomène Homeland bien sûr. Adaptée d'une série israélienne par le showrunner de 24, il y avait des chances que cela dépote, et effectivement, la première saison n'a pas manqué à ses promesses.


Carrie Mathison, agent de la CIA en mission à Bagdad, apprend d'un de ses indics qu'un soldat américain a été converti par Al-Quaida et s'apprête à trahir son pays. Quelques temps plus tard, dans une planque du réseau terroriste fouillée par des GI, un soldat américain porté disparu depuis 8 ans est retrouvé, hagard, couvert de cicatrices et seul survivant d'une captivité aussi longue que mystérieuse. Nicholas Brody, tel est son nom, est rapatrié aux Etats-Unis où il retrouve sa famille et devient un héros national. Mais pour Carrie, ce retour triomphal n'est pas un hasard. Et si ce soldat, qui a passé 8 années au plus près des forces ennemis, était le traître dont elle seule connait l'existence ?

Avouez que le sujet est accrocheur, d'autant que les révélations et retournements de situation, savamment orchestrés au fil des 12 épisodes de la première saison, sont riches et souvent inattendus. Les acteurs principaux, et notamment Claire Danes qui incarne Carrie, sont très convaincants et naturels. Techniquement la série est irréprochable. Quelques choix scénaristiques seront un peu contestables mais on les pardonnera au vu de la qualité d'ensemble, très élevée. Je suis très impatiente de me plonger dans la seconde saison (dont les 3 premiers épisodes sont déjà sortis) mais j'espère que la série saura conserver son rythme et son suspens.

En effet, il s'agit d'un feuilleton : aucun épisode ne sert à rien, tout fait partie de l'intrigue principale (contrairement aux séries dites "feuilletonnantes", dans lesquelles on peut intégrer des épisodes fillers qui n'ont aucun intérêt pour la trame globale). La série doit donc se terminer à un moment ou à un autre. Et quand elle sera finie, il n'y aura pas de possibilité de suite. J'espère donc que la sauce ne sera pas mélangée trop longtemps et que le plat sera servi chaud.

Passons à la seconde série, qui est beaucoup moins connue même si elle connait un gros succès critique, justifié pour ce que j'en sais, depuis son commencement l'année dernière. Il s'agit de Boss, la saga politique que l'on dit la digne héritière de The West Wing (pas vu, donc je ne ferai pas la comparaison).


Un homme, la soixantaine dynamique, apprend qu'il est atteint d'une maladie neurologique dégénérative incurable qui, sous peu, conjuguera en lui les effets d'Alzheimer et de Parkinson. Cet homme, c'est Tom Kane, le très puissant maire de Chicago, et il n'entend pas que son affection s'ébruite s'il veut rester au sommet de la ville. Alors que l'élection du prochain gouverneur de l'Illinois approche, le maire se bat plus que jamais pour imposer son influence. Mais il a de plus en plus de mal à cacher ses symptômes et ses adversaires politiques entraperçoivent la faiblesse d'un colosse qu'ils vont tenter d'abattre.

Les fictions politiques sont toujours assez complexes, d'autant plus quand on ne maîtrise pas du tout, comme c'est mon cas, les notions de base de la politique américaine. Pourtant, au fil des épisodes, je commence à défricher un peu ce mystère ; et des épisodes, j'en ai vu 5, d'une première saison qui en compte 8 au total (la seconde saison accuse déjà 9 épisodes à ce jour).

Là encore, les acteurs sont impeccables, la photographie est sublime, les personnages sont intéressants, les jeux de regard, intenses et l'atmosphère du pouvoir fait autant rêver que froid dans le dos. Des conseillers de Kane aux magouilleurs en col blanc, en passant par les idéalistes aux apparences trompeuses et les gens du peuple qui subissent la manipulation mentale savamment orchestrée avec l'aide des médias complices, rien ni personne n'est parfait, rien ni personne n'est sans tache.

Sans manichéisme ni concession, la série n'est cependant pas moralisatrice ni même vraiment cynique. Elle montre des gens qui, simplement, agissent dans leur propre intérêt, comme tout le monde, mais à l'échelle du pouvoir. Pas de grand méchant démoniaque qui veut régner sur le monde ici. Juste des hommes (et des femmes !) qui veulent que les choses changent, et d'autres qui souhaitent qu'elles demeurent.


Voilà donc mes deux découvertes les plus récentes. A vous les studios !

Hors ligne G-00WDeathmes

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 2 564
  • Sexe: Homme
    • MAL
Re : Séries US
« Réponse #31 le: 17 octobre 2012 à 20:45:27 »
Effectivement, dur de passer à coté de Homeland. Je suis content d'avoir ton avis pour changer de celui de la presse. Je me laisserai peut-être tenter, mais j'ai déjà Game of Thrones à entamer avant. ^^'
Pour Boss, j'en avais entendu parler sans m'attarder sur le synopsis. Désolé, mais pour ma part je n'ai rien à te conseiller, suivant très peu de série US.

Hors ligne Milo

  • Happy Feet~
  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 610
  • Sexe: Homme
  • 无问题
Re : Séries US
« Réponse #32 le: 24 novembre 2012 à 13:40:21 »
J'ai regardé le premier épisode de The Walking Dead, puis j'en ai fait un marathon jusqu'au plus récent. Pourtant je me suis fait chier comme un rat mort pendant une bonne partie de la saison 2 avec sa grange et sa Sophia, j'ai adhéré complètement à toute la hate anti-Lori (au paroxysme avec son accident de caisse en ligne droite dans un monde post-apo, faut pas déconner), mais forcément toujours cette envie de voir jusqu'où ils peuvent aller.

Je déteste le zombie parce que ça me terrorise (wep...) , mais là j'ai été content de trouver du zombie qui fait pas peur. Les gens du groupe sont bien coordonnés, ils ne font pas de la merde (sauf Sophia et Lori), du coup il y a un sentiment de level up ambiant qu'on ne retrouve pas dans des films. Sentiment confirmé au début de la saison 3 où tout le monde est présenté comme un pro du dégommage de rôdeurs. Du coup c'est "rassurant". C'est pas le même sentiment qu'avec Zombieland, mais ça s'en approche un peu.

J'ai aussi regardé le premier épisode de Game of Thrones, mais l'essai n'a pas été concluant, trop de machins vaguement trash envoyés dans ma face dans le désordre pour fer m@TùRee, et donc non. 
"J'adore trop les doubleurs japonnais de la nouvelle saison de ce manga."

« Ô, Hirondelle [...] » ಥ_ಥ

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Re : Séries US
« Réponse #33 le: 24 novembre 2012 à 16:11:01 »
Je te conseille tout de même de persévérer dans Game of Thrones en faisant fi des défauts manifestes de la série (en gros un seul : du cul du cul du cul), car le scénario est de loin le meilleur que tu verras jamais dans une série américaine. Ou, meilleur conseil : de lire les bouquins, car si la première saison est très fidèle au premier livre (à deux ou trois exceptions près), la saison 2 s'éloigne des livres et part dans une direction que moi je n'ai pas pu suivre (j'ai arrêté au septième épisode et ne compte pas reprendre).
Les livres sont aussi très trash, mais d'un trash réaliste dans un monde médiéval ultra violent, pas un trash putassier comme HBO le fait si bien. Et puis lire, c'est imaginer, et pas voir. Et ce qu'on imagine est toujours moins vulgaire et moins laid. Bref, fais-toi la première saison même si tu dois te forcer un peu au début, tu seras vite accroc, et après tu basculeras sur les bouquins, comme j'ai fait =)

Concernant The Walking Dead, je ne suis vraiment pas fan, même si j'ai vu les deux premières saisons et attends la fin de la troisième pour me la mater. C'est vraiment la série que je regarde quand j'ai envie de déconnecter mon cerveau, étant donné que le jeu de certains acteurs est tout de même très approximatif, ce qui est beaucoup moins visible... en VF ! Un comble, diront certains, mais j'ai pu voir un bout du premier épisode en VF hier soir et c'était déjà beaucoup plus convaincant...
Je n'ai aucune hate envers Lori, même si on se demande comment elle a pu se faire farcir par l'autre psychopathe de merde qui, pour le coup, m'a insupporté à chaque seconde pendant 2 saisons (mais bon, maintenant il nous fera plus chier). L'unique perso qui trouve grâce à mes yeux est Daryl, car lui seul prend une évolution vraiment intéressante dans tout ce merdier. Les autres sont peu ou prou inutiles, le pire de tous étant T-Dog qui doit être là pour remplir le quota de blacks.
Après, ça se regarde, y a du suspens, les effets spéciaux sont bien faits, c'est du pur popcorn, et comme tu le dis, c'est plus bourrin qu'horrifique, donc ça me va. J'ai jamais pu piffrer qu'on essaie de me faire peur. Ce qui explique ma répulsion vomitive pour American Horror Story (mais j'ai même pas envie d'en parler.

-------------------

A part ça, je vous conseillais Boss il y a deux semaines mais finalement je ne le fais plus. En effet, la série a été annulée après 2 saisons, elle n'aura donc jamais de fin (car évidemment la saison 2 se termine sur le lancement de nouveaux arcs narratifs qui seront à jamais laissés en suspens).
Je suis complètement dégoutée, car, si la série n'était pas parfaite, elle avait eu l'avantage de m'intéresser à de nombreux sujets dont je me foutais royalement. Les arcanes du pouvoir y étaient étudiées avec un réalisme faisant froid dans le dos, les intrications entre presse, politique et finance se révélaient passionnantes et les acteurs étaient tous plus convaincants les uns que les autres. J'espère au moins revoir celui qui jouait Zajac car c'est un putain de beau gosse nomdidiou !!!

Pour noyer mon chagrin, que dis-je, mon deuil, je me suis lancée dans une série dont j'avais entendu le plus grand bien, Friday Night Lights. La série étant finie depuis des années (en 5 saisons, pour un total de 76 épisodes), je savais que je ne serais pas laissée en plan par une chaîne sans scrupule.
Et putain, j'ai bien fait ! Ce show est un petit bijou comme parfois les américains savent en accoucher pour notre plus grand bonheur.

La petite ville Dillon, Texas, tourne entièrement autour de l'équipe de football du lycée (football américain off course). A l'approche du championnat de l'Etat, tous les habitants sont en effervescence et s'apprêtent à supporter leurs sportifs favoris. Le coach des Dillon Panthers n'a jamais eu autant de pression sur les épaules, et il n'est pas un citoyen qui n'essaie de lui apprendre son travail, tant ce sport est le ciment de la communauté.
Mais lorsqu'un terrible drame survient au cours du premier match des éliminatoires, les cartes, qui prédisaient une possibilité de victoire pour l'équipe, sont redistribuées. Matt, remplaçant quaterback habitué à chauffer le banc de touche, parviendra-t-il à amener son équipe jusqu'au sacre suprême ?


Entre le slice of life, le teen drama et shônen sportif, il y a Friday Night Lights. Cette série propose des émotions très fortes, associées ou non au sport, qui, par ailleurs, est très stratégique et se révèle passionnant. Les habitants de Dillon sont très attachants, avec une mention spéciale pour Matt bien sûr, mais aussi pour le coach et sa femme. Tous sont magistralement interprétés, sans fausse note, sans clinquant ni cliché.
Ce n'est pas ici que vous trouverez un quaterback benêt qui sort avec une cheerleader blonde et peste. Ce n'est pas ici que vous trouverez des ralentis et des actions fantaisistes. Ce n'est pas ici que vous verrez des bagues de pureté et des gosses de riches. Par contre vous serez emportés par les géniales compositions de Explosions in the Sky, groupe post rock qui signe l'essentiel d'une BO remarquable en tout point. Vous serez enveloppés dans l'ambiance mélancolique d'un Texas terne, sans filtre ni fard, où amitié et sens du devoir deviennent couleur locale.

On parle du vrai monde ici, et c'est d'ailleurs peut-être pour ça que la série n'a pas marché aux Etats-Unis... Toutes les thématiques abordées reçoivent ici un traitement unique, mature et réaliste. Bref, on touche au Saint Graal de la série US. Un énorme coup de coeur.

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Re : Séries US
« Réponse #34 le: 25 novembre 2012 à 00:15:25 »
Comme nouvelle série je peut te conseiller;

Primeval New World: qui est une série dérive de Primeval mais là l'action se passe au Canada

Last Resort: Un équipage de sous-marin refuse un ordre de lancement de missile nucléaire car celui-ci n'est pas fait par la voie officiel. Apatrides et traqués, les marins fondent sur une petite îles leur pays, le plus petit au monde mais qui possède 18 missiles nucléaire.
On suit leur entreprise pour expliquer au monde comment ils sont arrive à cette situation, mais aussi les tensions interne du sous-marin, les attaques des commandos ennemis sur l'île, les problème local et les personne reste au pays qui veulent comprendre.

Revolution:Le monde bascule dans une ère sombre lorsque l'électricité cesse soudainement de fonctionner. Sans technologie moderne, les hôpitaux, les transports et les moyens de communication ne sont plus opérationnels. La population doit réapprendre à vivre...15 ans plus tard, la vie a repris son cours avec de nouveaux pays. On suit les aventure d'une jeune femme qui veut retrouver son petit frère enlevé par la milice locale qui as tué leur père qui semble être mystérieusement lié au blackout.
J'ai bien aimé l'idée que l’électricité disparaisse soudainement dans le monde pour toujours apparemment mais comme l'homme est responsable, un espoir est possible.
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG

Hors ligne Milo

  • Happy Feet~
  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 610
  • Sexe: Homme
  • 无问题
Re : Séries US
« Réponse #35 le: 25 novembre 2012 à 05:18:57 »
Les deux saisons de The Walking Dead c'était en VF pour moi. C'est un des avantages de venir bien après la bataille : pas besoin d'entendre les acteurs s'exprimer dans un langage de barbares.
Pour GoT je retenterai surement, mais j'attends d'oublier ma première impression.
Revolution je n'en connais que la review de Nioutaik :16:

Citer
En effet, la série a été annulée après 2 saisons, elle n'aura donc jamais de fin (car évidemment la saison 2 se termine sur le lancement de nouveaux arcs narratifs qui seront à jamais laissés en suspens)
La raison pour laquelle je ne me mouille que rarement dans ces histoires. Et quand j'accorde un semblant de confiance on me crache à la gueule plusieurs années après :lost:
"J'adore trop les doubleurs japonnais de la nouvelle saison de ce manga."

« Ô, Hirondelle [...] » ಥ_ಥ

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Re : Re : Séries US
« Réponse #36 le: 25 novembre 2012 à 12:15:02 »
La raison pour laquelle je ne me mouille que rarement dans ces histoires. Et quand j'accorde un semblant de confiance on me crache à la gueule plusieurs années après :lost:
Moi c'est la raison pour laquelle j'attends en général qu'une série se finisse ou au moins soit bien installée avant de la commencer. Mais bon, pour Boss je me suis fait baiser et je ne le regrette pas car j'ai passé un bon moment, mais je n'aurai plus confiance en la chaîne Starz qui préfère déprogrammer ce show de grande valeur pour en lancer d'autres qui, si ça se trouve, seront pourris et annulés rapidement. Ils préparent une série sur les pirates (c'est la mode, il y en aura plusieurs l'année prochaine) : j'ai peur...

Last Resort > il paraît que ça devient moisi à partir du deuxième épisode, mais j'avais envie de me faire mon idée par moi-même. J'attends la fin de la saison et l'éventuel renouvellement (qui est très très mal barré à cause des audiences en chute libre) pour donner une chance à ce show.

Révolution > je débande direct dès que je pense à JJ Abrams, donc ce sera sans moi. Un "gros mystère" qui n'a aucun sens scientifiquement et qui est prétexte pour un mix entre drama et Hunger Games, ça sent la Lostification à plein nez. J'ai déjà donné (deux fois puisque j'ai aussi regardé Flash Forward).

Hors ligne Archange Noir

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 887
  • Sexe: Homme
  • La Nuit est mon domaine.
Re : Re : Re : Séries US
« Réponse #37 le: 25 novembre 2012 à 14:34:06 »
Révolution > je débande direct dès que je pense à JJ Abrams, donc ce sera sans moi. Un "gros mystère" qui n'a aucun sens scientifiquement et qui est prétexte pour un mix entre drama et Hunger Games, ça sent la Lostification à plein nez. J'ai déjà donné (deux fois puisque j'ai aussi regardé Flash Forward).

Pour le moment le mystère semble [spoiler]plutôt être d'origine humaine suite à des expérience pour crée une énergie verte[/spoiler]

Hunger Games? Euh non la fille n'est pas toute seule et heureusement sinon j’arrête de suivre la série. Elle est rejoint par un groupe de personne et une [spoiler]résistance pour restaure les Etats Unis d'Amérique[/spoiler]
Je suis la Fin du Commencement et le Commencement de la Fin.

Mes maquettes MG

Hors ligne Aer

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 593
  • Sexe: Homme
  • KIRABOSHI~☆
    • Bixte En Ciel
Re : Séries US
« Réponse #38 le: 13 janvier 2013 à 05:35:05 »
Tonton Aer vient à la rescousse pour vous faire regarder autre chose que le Trône de Chiotte ou Les Hommes Malades, et pour parler un peu de séries intéressantes. Après tout c'est ce que réclamait Mello à corps et à cri quelques mois auparavant.

Donc, mon chouchou du moment, et j'ai mis des années à me lancer dedans, c'est Profit.



Bonjour, je suis mauvais.

C'est une série assez vieille, sortie en 1996, qui a tellement fait mal au cul de la bienpensance américaine qu'elle ne contient qu'un pilote de 100 minutes et 8 épisodes de 50 minutes. La rançon de la gloire comme on dit. Donc, petite prévention, il y a un feeling nineties (pour pas dire parfois moche) dans la caméra, les effets spéciaux (vous verrez de vous même si vous êtes curieux) et tout le toutim. Reste que c'est techniquement solide et très bien réalisé, avec de jolis effets et un coté très minutieux dans la mise en scène. Et oui donc, c'est malheureusement court.

De quoi ça cause ? Nous suivons la vie de Jim Profit, employé de la société Gracen & Gracen, boite qui joue en bourse et fait des affaires avec des partenaires divers, des contrats commerciaux, toussa. Un Goldman Sachs quoi. Jim est, par ailleurs, une pourriture. Une vraie de vraie. Il cherche par tout les moyens, et je ne plaisante pas, à s'élever dans la hiérarchie de la boite pour assouvir ses ambitions, que l'on découvrira au fur et à mesure.

Portrait sans complaisance d'une amérique toute puissante, de la jouissance du pouvoir et de l'argent, Jim Profit fait péter les codes moraux habituels de la société en prenant ces propres codes et les applique à sa vie. Ici, pas de "bien" ni de "mal", son équilibre est assuré par le "gain" et la "perte". S'il peut tirer avantage d'une situation, il ira jusqu'au bout. Il n'est pas mauvais au sens chrétien du terme, ne fait pas d'actions moralement répréhensibles par sadisme ou plaisir, mais simplement parce que cela peut servir son objectif.

Bien sur, le membre intellectuellement supérieur du forum de Cosmic-Era détectera tout de suite l'entourloupe, arguant que ça sent le truc ou au fond le héros est sympa (réponse : non) ou que l'on découvrira son terrible passé qui l'oblige à agir comme ça (réponse : oui mais non). Ces détails écartés, si vous vous sentez l'esprit jovial et avez envie de subir un petit syndrome de Stockholm envers ce délicieux homme moderne, sautez dessus les pieds en avant, vous ne le regretterez pas.

Je précise au cas ou, la série a vraiment un coté trash, ce n'est pas pour les enfants (d'un point de vue physique comme moral, surtout moral en faite).

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Re : Séries US
« Réponse #39 le: 13 janvier 2013 à 11:18:18 »
Ouais Profit ça fait un moment que j'aimerais m'y mettre, mais j'ai peur que la série n'ait pas de fin à l'instar de Boss car il me semble qu'elle a été annulée au bout d'une seule saison, voire de quelques épisodes. Et je suis toujours traumatisée par l'arrêt brutal et complètement injustifié de Boss.
Alors, fin ou pas de fin ?

Hors ligne Aer

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 593
  • Sexe: Homme
  • KIRABOSHI~☆
    • Bixte En Ciel
Re : Séries US
« Réponse #40 le: 13 janvier 2013 à 15:43:52 »
Je te dirais ça quand j'aurais vu le dernier épisode :).

Hors ligne Milo

  • Happy Feet~
  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 3 610
  • Sexe: Homme
  • 无问题
Re : Séries US
« Réponse #41 le: 13 janvier 2013 à 17:06:17 »
Il me semble quand même que lorsque quelque chose a un côté trash (tant d'un point de vue physique que moral), c'est que justement, c'est pour les enfants.  :25:
"J'adore trop les doubleurs japonnais de la nouvelle saison de ce manga."

« Ô, Hirondelle [...] » ಥ_ಥ

Hors ligne Aer

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 593
  • Sexe: Homme
  • KIRABOSHI~☆
    • Bixte En Ciel
Re : Séries US
« Réponse #42 le: 14 janvier 2013 à 00:18:45 »
Je vais te jeter des piquants dans les yeux.

Hors ligne Angel

  • Pallas Athene
  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 1 137
  • Sexe: Homme
  • Gundaaaaaaam !!!
    • Tsubasa Destiny
Re : Re : Séries US
« Réponse #43 le: 15 janvier 2013 à 22:40:31 »
En premier lieu, je vous parle du phénomène Homeland bien sûr. [...]

Homeland, c'est juste fucking awesome! J'ai hâte de voir ce que va donner la saison 3.
Les acteurs sont vraiment très bons. La série enchaine les prix, notamment aux Golden Globes où elle a encore été primée à 3 reprises dans la catégorie des séries dramatiques (meilleure série, meilleur acteur et actrices).
Bref, je la conseille vraiment à ceux qui n'ont pas encore sauté dessus.

Sinon j'ai commencé Once upon a time dernièrement qui est diffusée sur M6 le samedi soir. J'en suis qu'à l'épisode 5 ou 6 alors que la série en est au 18ème ou 19ème (je regarde l'épisode de 23h qui est une rediffusion) et l'histoire est assez originale :

Citation de: AlloCiné
De nos jours, dans une bourgade du Maine appelée Storybrooke, les contes de fées existent encore. C'est ce que va découvrir Emma, une jeune femme au passé trouble, embarquée dans un merveilleux et tragique voyage par le fils qu'elle a abandonné 10 ans plus tôt. Elle croisera sur son chemin la méchante Reine, qui n'est autre que l'impitoyable Maire de la ville, Blanche Neige, devenue la douce Soeur Mary Margaret Blanchard, Tracassin, l'effrayant expert en magie noire ou encore Archie, le sympathique Jiminy Cricket local. Avec son arrivée, c'est l'espoir de toute une communauté amnésique qui renaît...

Bref, Milo, ça devrait te plaire, ça ne fait pas trop peur.  :11:

Hors ligne Mellorine

  • Membre de l'AEUG
  • *
  • Messages: 1 921
  • Sexe: Femme
  • Computer Love
Re : Séries US
« Réponse #44 le: 16 janvier 2013 à 09:54:33 »
Le pitch de One Upon a Time contient quelques erreurs et quelques spoilers, mais la série est sympatoche. J'ai fini la saison 1, qui se termine sur un cliffhanger vraiment excellent. J'attends la fin de la saison 2 avant de me la mater d'une traite ! La série n'est pas formidable, mais étrangement addictive. Par contre c'est extrêmement girly hein, il faut supporter quelques mièvreries, qui passent toutes seules cela dit une fois qu'on est embarqués dans l'histoire.